?

FAIT MAIN EN ALLEMAGNE
Garantie de remboursement de 30 jours

Est-ce que tu cherches quelque chose de spécial?

Systemicons_2_24x24

boîtiers de montres | Montre Remontoir

étuis pour cartes de crédit | Sacs à main

Boutons de manchette

vin | Esprits

ACCESSOIRES FINS

Montres James Bond : voitures rapides, belles femmes et montres élégantes

  • 7 lecture minimale

Son nom est Bond, James Bond, son matricule est probablement la combinaison de trois chiffres la plus connue au monde : 007. Il est considéré comme aussi puissant que de bon goût : voitures rapides, boissons savoureuses et le cœur des femmes est toujours autour de lui. Les montres ont aussi leur place depuis le premier film "James Band chases Dr. Non" à l'équipement permanent de l'agent britannique malin.


En 1962, il apparaît pour la première fois à l'écran, qu'il n'a plus quitté jusqu'à aujourd'hui. Peu importe que Sean Connery, Roger Moore, Daniel Craig ou Pierce Brosnan, George Lazenby ou Timothy Dalton jouent le personnage énervé - il boit son martini secoué et non remué. Pendant ce temps, son supérieur hiérarchique est le même depuis lors : la reine Elizabeth II – monarque britannique depuis 1952. James Bond est né cette année – sur papier. Au cours de leur lune de miel en 1952, Ian Fleming a écrit le premier roman sur les aventures du charmant agent du MI6. Dès le début, Fleming entre dans des détails qui manquent aux autres romans d'agents. Bond a le goût des voitures et de la mode, et sa montre prend un visage dès le deuxième roman de 1954, Vivre et laisser mourir. Le fabricant est Rolex, le modèle est un Explorer – ce n'est pas un hasard. Fleming lui-même porte une Explorer avec la référence 1016 sur un bracelet Oyster riveté. L'Explorer avec ses chiffres lumineux est idéale pour être utilisée comme montre d'agent, écrit Fleming dans le livre de 1963 "On Her Majesty's Secret Service".

Dans le premier long métrage, Sean Connery joue l'agent et porte une montre assortie : une Rolex Submariner sans affichage de la date, référence 6358 avec un bracelet en cuir, est ensuite attribuée au fonds privé de Sean Connery - un joli détail du mythe Bond. Les premiers films n'avaient pas les budgets et les partenaires publicitaires habituels aujourd'hui. Au fil des ans, cependant, l'agent s'est montré tout aussi disposé à changer de montre qu'avec des compagnes, d'autant plus que la sélection de montres est ensuite influencée par les nombreux gadgets de la "Q-Branch". Parce que toutes les montres ne conviennent pas comme scie circulaire au poignet !

Après 1962, James Bond apparaît à l'écran presque chaque année - voici ses montres :


1963 : Dans From Russia With Love, la deuxième aventure cinématographique, Bond reste fidèle à la marque et porte une Rolex Submariner Réf. 6538. L'horloge n'est qu'une horloge - aucune technologie n'a encore été intégrée que l'agent peut utiliser pour se sortir de situations délicates.


1964 : Dans "Goldfinger", Sean Connery porte à nouveau une Rolex Submariner référence 6538, cette fois sur un bracelet en tissu beaucoup trop étroit. L'un des gros plans les plus connus de la montre montre Bond regardant une explosion. Pussy Galore - la pilote au nom politiquement incorrect - fait également confiance à une Rolex et porte une GMT Master, référence 6542.


1965 : Dans "Thunderball", James Bond roule sur deux pistes et porte sa Rolex Submariner. Un Breitling Top Time converti, qui a été vendu sur un marché aux puces en Angleterre en 2013 pour 25 livres - agit comme un compteur Geiger - presque "sous couverture". Un peu plus tard, la montre est vendue aux enchères pour un montant à six chiffres.


1967 : "On ne vit que deux fois" - ce qui s'applique à James Bond comme aucun autre : dans cette aventure, l'agent combat le méchant Blofeld. Il est accompagné d'une Gruen Precision 510 en or jaune qui, selon la légende, proviendrait également de la collection privée de Sean Connery.


1969 : Avec George Lazenby, un nouveau Bond entre en scène. Cependant, "On Her Majesty's Secret Service" est sa seule apparition - couronnée par le seul mariage connu de James Bond.Diana Rigg - connue de la série policière britannique "With Umbrella, Charm and Bowler Hat" - devient Mrs Bond, ne serait-ce que pour quelques heures. Jusqu'à son rapide divorce par meurtre, Bond était accompagné d'une Rolex Submariner sur bracelet Oyster (Réf. 5513), d'une Submariner Réf. 6358 et d'une Rolex Chronographe (Réf. 6238) sur bracelet Oyster.


1971 : Avec Sean Connery, une vieille connaissance revient à l'écran - dans "Diamonds Are Forever", l'agent se consacre aux belles pierres, qui sont connues pour être "la meilleure amie d'une fille". Vous ne voyez presque jamais une montre sur votre bras - les connaisseurs soupçonnent que c'est la même Gruen Precision de "You Only Live Twice".


1973 : C'est sa première apparition en tant que Bond, et le début d'une nouvelle ère avec plus d'humour. Roger Moore devient agent, portant une Rolex Submariner 5513 avec des fonctions supplémentaires pratiques sur son bras. Pour la première fois, la montre comprend deux des gadgets Q-Branch. Sur demande, elle travaille comme scie circulaire et coupe des chaînes, un aimant intégré dévie les projectiles et aide les dames à se déshabiller. Dans le même temps, Bond porte également l'une des montres LED énergivores de Pulsar, qui à l'époque marquait le début des montres à quartz avec leurs chiffres numériques rouges distinctifs.


1974 : Des îles exotiques sur la côte thaïlandaise servent de décor à "L'homme au pistolet d'or", aujourd'hui l'archipel n'est connu que sous le nom d'îles James Bond. L'adversaire de Bond Scaramanga, joué par Christopher Lee, porte une lourde montre en or d'un fabricant inconnu. Roger Moore, bien sûr, une autre Rolex Submariner avec la référence 5513.


1977 : L'Est et l'Ouest se heurtent dans L'Espion qui m'aimait - littéralement, si l'on considère le match entre le Major Anya Amasova et James Bond. Une Rolex GMT Master assure un chronométrage précis, tandis qu'une montre numérique Seiko - modèle 0674 LC - transmet les messages importants du chef de l'agent "M" sur une bande en relief.


1979 : Moonraker emmène Bond et le méchant homme de main Biter dans l'espace. La seule chose qui aide ici est un Seiko M354 Memory Bank Calendar, qui recèle un secret explosif et ouvre la voie à l'agent et à son charmant compagnon.


1981 : Dans sa cinquième aventure Bond, A View to a Kill, Roger Moore plonge dans la mer Égée. Il est accompagné de deux montres Seiko, la Seiko H357 Duo Display numérique-analogique et une Seiko 7549-7009 "Golden Tuna" Professional Quartz Diver, étanche à 600 mètres.


1983 : Intitulé "Octopussy", le film fait sensation dans la prude Angleterre. En fait, James Bond utilise une montre Seiko TV pour se concentrer sur les charmes d'un assistant de l'agent pourvoyeur Q. Le Seiko G757 Sports 100 comprend également un dispositif de suivi que Bond utilise pour chasser l'œuf de Fabergé.


1985 : "In A View To Death" de James Bond se dresse sur le Golden Gate Bridge. Le méchant Zorin porte une Rolex, tandis que Roger Moore en tant que Bond passe assidûment entre quatre montres lors de sa dernière apparition. Il s'agit notamment d'un Seiko SPR007 7A28-7020, un chronographe à quartz avec un cadran blanc. Une montre de plongée Seiko H558-500 SPW001 et une Seiko 6923-8080 SPD09 bicolore sont également exposées. Dans une scène au moins, une Rolex est posée au poignet de l'agent : Une Rolex Datejust.


1987 : Après son premier film "The Living Daylights", les critiques ont appelé l'acteur Timothy Dalton "Rambond" - après Roger Moore, l'acteur a apporté plus de lourdeur dans les films. Aujourd'hui, les deux films avec Dalton sont considérés comme des classiques. Dans le premier film, Bond porte une TAG Heuer Professional Night-Dive référence 980.031.


1989 : Seul un agent a le "permis de tuer" Toujours dans la deuxième et dernière aventure de Timothy Dalton en tant que Bond, une Rolex Submariner Ref. 16610 joue le rôle principal pour le meilleur acteur de la Catégorie Chronométrie.


1995 : Pierce Brosnan était le charmant détective Remington Steele, apportant charme et élégance au rôle de James Bond. Tina Turner a chanté la chanson thème de "GoldenEye", et pour la première fois Omega sponsorise les films Bond et propose une Omega Seamaster Professional 300M en version quartz (réf. 2541.80). Q a également intégré un laser et une charge explosive.


1997 : Un oméga joue également le rôle principal du tic-tac dans "Demain ne meurt jamais". La référence 2531.80, une Omega Seamaster Professional 300M, sert de garde-temps à l'agent dans toutes les situations. Le chronomètre automatique était également capable de faire exploser une grenade à main à distance.


1999 : "Le monde ne suffit pas" pour un agent secret. Dans le combat contre Elektra King et ses acolytes, Bond utilise à nouveau l'Omega Seamaster avec la référence 2531.80. En guise de petit plus, une source de lumière rayonnante et une corde de sauvetage avec crochet ont été installées.


2002 : Pierce Brosnan reste fidèle à l'Omega Seamaster 2531.80 dans sa quatrième et dernière aventure. Dans Die Another Day, le chronomètre le sauve avec une charge explosive qui peut être déclenchée à distance via la lunette. Dans la couronne de la montre se trouve un laser puissant, utile dans la lutte contre l'adversaire Gustav Graves.


2006 : Daniel Craig a sa première mission en tant qu'agent dans "Casino Royale", dans le film il alterne entre une Omega Seamaster Diver 300M (Réf. 2220.80) et une Seamaster Planet Ocean (Réf. 2900.50.91).

Le moment suprême est le dialogue entre Vesper Lynd et Bond à propos de l'horloge :

Vesper Lynd : Rolex ?

James Bond : Oméga.

Vesper Lynd : magnifique.


2008 : Dans Quantum of Solace, Bond semble être étanche. Avec une Omega Seamaster Planet Ocean Réf. 2201.50.00, l'agent peut plonger jusqu'à 600 mètres de profondeur.


2012 : Dans "Skyfall", James Bond porte, entre autres, une montre unique qui a été fabriquée pour ce film et qui a été vendue aux enchères par Christie's en 2012 pour près de 200 000 euros. La Seamaster Planet Ocean 600M est en titane, tandis que le modèle de production est en acier inoxydable. Un calibre 8500 est utilisé comme mouvement. Une Omega Seamaster Aqua Terra Réf. 231.10.39.21.03.003.

est également utilisée dans le film

2015 : Dans "Spectre", Daniel Craig porte une Omega Seamaster 300 au look vintage, qui reprend même le bracelet NATO des films de Sean Connery. La montre cite un modèle historique des années 1960 du siècle dernier. Avec une fonction explosive, c'est plus qu'un simple garde-temps. Une Omega Aqua Terra peut également être vue brièvement dans le film au poignet de Bond.


2020 : Cela signifie attendre avec impatience. Daniel Craig incarnera James Bond pour la dernière fois dans No Time To Die. Le film devrait sortir dans les salles allemandes le 12 novembre 2020 et verra James Bond à la retraite contacté par son vieil ami Felix Leiter. Un nouveau méchant, une nouvelle montre : l'Omega Seamaster Diver 300M 007 Edition a été spécialement conçue pour le film et reprend des éléments vintage. Un verre incurvé et une matière lumineuse teintée ne sont que deux caractéristiques qui caractérisent la montre de 42 millimètres en titane.



Les horloges ont changé au moins autant dans 25 films que les voitures, les filles et même Bond lui-même.Les montres reflètent également l'époque respective - de la mécanique robuste aux montres à quartz et à LED en passant par les montres mécaniques Un secret sera toujours ce qu'un véritable agent du MI6 porte au poignet. Mais une chose est sûre : lui seul possède une scie circulaire ou un laser : il s'appelle Bond, James Bond.

.
FR
AED د.إ
FR